Steve Perry
Steve Perry
Steve Perry
Stephen Ray Perry, alias Steve Perry, est né le 22 janvier 1949 à Hanford (Californie, États-Unis d'Amérique), dans une famille d’origine portugaise.

Très tôt, il développe un intérêt pour la musique qu’il découvrira au collège en tenant les percussions d’un "marching band" (fanfare américaine), puis en rentrant dans le chœur du collège, à Visalia (Californie).

Il entame une carrière musicale vers l’âge de 25 ans. Après avoir joué dans le groupe Alien project, il décide de se lancer en solo sans réellement trouver le succès.

Walter Herbert, le manager du groupe Journey ayant entendu une démo d’Alien Project, est séduit par la voix du jeune homme, qu’il trouve supérieure à celle du chanteur du groupe en place, Robert Fleischman. Herbert convoque le jeune homme à San Francisco, mais l’audition ne peux se faire.

L'occasion se représente plus tard, en cachette de Robert Fleischman, lors d'une séance de balance en préparation d'un concert à San Diego (Californie). Ce soir là, la prestation musicale de Steve enchanta les autres membres du groupe Journey.

De 1977 à 1996, Steve Perry fut le leader de Journey sur plusieurs albums : Infinity (1978), Evolution (1979), Departure (1980), Dream After Dream (1980, bande originale d'un film japonais), Escape (1981), Frontiers (1983), Raised on Radio (1986) et Trial By Fire (1996), ainsi que deux albums solo Street talk (1984) et For the love of strange medicine (1994).

En 1985, il participe à l’organisation de l’album We Are The World de USA for Africa (United Support of Artists for Africa, aide unie des artistes pour l'Afrique), un groupe de 44 artistes américains, dirigé par Harry Belafonte, Kenny Rogers, Michael Jackson et Lionel Richie. Le 28 janvier 1985, ils enregistrent la chanson We Are The World. Plus de 7,5 millions de disques furent vendus et le titre reçut le Grammy Award de la chanson de l'année. We Are The World reste le disque à caractère humanitaire le plus vendu de tous les temps. La chanson de Steve, If Only for the Moment, Girl, apparaît sur l’album.

En 1996, Steve quitte Journey. Les fans ont sollicité son retour au sein du groupe, mais cette demande à été déclinée par le chanteur...

En 1998, il apparaît pour deux chansons dans la B.O. du film Quest of Camelot aux côtés de Bryan White.

Depuis, Steve Perry apparaît sur des productions d’albums ou signe la composition d'hymnes à l'occasion de cérémonies d’ouverture de la ligue américaine de base-ball notamment.

En 2005, le Hollywood Walk of Fame a honoré Journey avec sa propre étoile. Ne sachant pas si "La Voix" se montrerait la veille de ses 56 ans, les fans bordèrent la rue au cas où. Et de nulle part, l'homme, la légende en personne est venue. Il n'y en a pas un sur cette Terre qui mérite plus cette étoile que Journey et notre cher Steve Perry.

En 2007, Steve Perry apparaît comme chanteur et producteur de l’album Symphony of Voices sur lequel on retrouve I Can See It in Your Eyes, une reprise du groupe Journey. La boucle est bouclée !

Quoi qu’il en soit et malgré une carrière en pointillés, Steve Perry demeure une valeur sûre, l’une des voix de référence de la musique west coast des années 80-90 avec des tubes comme Foolish Heart, Oh Sherrie et bien d’autres... Steve Perry a été surnommé "The Voice" (La Voix), un surnom qu’il partage encore de nos jours dans le monde entier avec Frank Sinatra, Garth Brooks, Jackson Browne, Whitney Houston et Russell Watson.

Ce timide jeune homme était en route pour être le plus incroyable chanteur de l’histoire de l’Arena Rock. Tout le monde était là pour voir le plus élégant homme en vie et pour entendre sa voix d’ange. Il aurait pu chanter tout et n'importe quoi. Le public a rempli stade après stade, nuit après nuit. Steve sera toujours aimé et nous manquera de plus en plus...
Steve Perry
Steve Perry
Steve Perry
La Voix de l'Ange : Le meilleur des fansites de Steve Perry Copyright © 2008-2010 Marie france Demontreuille. Version 1.3.